Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 13:19

Elmer c’est une ancienne de papercuts qui me l’a conseillé. De premier abord comme ça j’me suis dis boaf, ça a l’air bizarre cette histoire de poulets. Oui parce que ça parle de poulets… qui parlent… et s’habillent. Bref j’étais pas convaincu. Mais à mon grand étonnement, je l’ai acheté. Oui des fois on a des réactions pas forcement logiques…

9782916207483

 

Le pitch comme on dit à la télé : Octobre 2003. La vie de Jake Gallo est un enfer, il n’arrive pas à trouver de travail, son père vient de faire une crise cardiaque, Son frère Freddie est devenu une star du cinéma, mais le plus difficile à avaler, ce sont les frasques sentimentales de sa sœur May qui s’est mise en tête d’épouser... un humain. Car les Gallo, comme les autres poules et coqs du monde entier, sont subitement devenus conscients en 1979 au grand désarroi de l’espèce humaine. Suite au décès de son père, Jake va découvrir l’histoire de sa famille et de son père, Elmer, qui fait partie de la génération des coqs qui ont dû apprendre à cohabiter avec les hommes. [Résumé éditeur]

 


Normalement c’est là que vous décrochez et me dites mais WTF !!! Et bien non, pas WTF, ou plutôt si, OMFG ! Elmer est magistral ! Elmer devrait avoir une statue ! Je m’emballe un peu, je sais… quoique. Elmer est une PUTAIN de BONNE BD ! Retenez-le.

Bon maintenant on va parler de la BD : après la mort de son père Jake va entreprendre l’écriture d’un livre sur la vie de ce dernier. Avec l’aide du journal d’Elmer, il va être amené en même temps que le lecteur à découvrir l’histoire de son père et par la même l’histoire des gallinacés depuis leur « Eveil ». Et c’est sans démesure que je vais comparer ce livre au fameux Maus d’Art Spiegelman ainsi qu’au journal de mon père de Jiro Taniguchi. Cette œuvre possède la même force dans le récit, la même tendresse envers l’image du père. Ce que réussi Gerry Alanguilan est d’autant plus formidable qu’il le réalise à partir d’une fiction totale là où Spiegelman contait le réel – ce qui ne retire rien au monument qu’est Maus, entendons-nous bien. Mais apporter autant de pathos contenu dans une pur fiction est une prouesse.

Les graphismes d’Elmer ne sont pas grandioses, mais servent le récit avec talent. Le noir et blanc est simple et sans fioriture. L’auteur parvient à procurer à de « vulgaires » poulets une palette d’expressions rare. Il les humanise avec talent, apportant au propos une véritable force.

 

elmer-gerry-alanguilan-L- 35zsK

Donc c’est bien. ACHETEZ LE BANDE DE MOULE ! ! ! Ce récit possède une réelle force et son auteur bin du talent tout simplement – monsieur Gerry Alanguilan a aussi bossé pour les amerlocs (sur différent comics relativement obscure tel que X-men, superman, les quatres fantastic…), et les amerlocs ne se trompent jamais ! – enfin… euh… Bref, lisez le en bouffant du KFC ça va vous en dégouter pour un bon moment !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zièph
  • Le blog de Zièph
  • : Ce blog regroupe mes coups de coeur, mes oeuvres cultes et les autres ... Peut-etre un jour s'y joindront mes oeuvres à moi, qui sait...?
  • Contact

Profil

  • Zièph
  • Je suis passionné de littérature et je griffonne à l'occasion. Griffonner est le bon terme vu que je dessine presque autant que j'écris... J'aime la littérature sous toutes ses formes et j'ai envie de vous faire partager ma passion !
  • Je suis passionné de littérature et je griffonne à l'occasion. Griffonner est le bon terme vu que je dessine presque autant que j'écris... J'aime la littérature sous toutes ses formes et j'ai envie de vous faire partager ma passion !

Recherche

Catégories